29 juin 2007

Petite Annonce

Je voudrais savoir si des personnes du club se rendaient au stage des Universités d'Eté de Kendo qui aura lieu du 25 au 29 juillet et si éventuellement ils vous restaient de la place pour organiser un co-voiturage.
Merci beaucoup par avance.

Gauthier.

6 commentaires:

Elisée a dit…

Coucou à tous, ca fait un bail hein?

Moi j'aurai voulu y aller malheureusement, et c'est une des principales raisons de mon absence depuis plusieurs semaines aux entrainnements, à mon grand désespoir, j'ai pris énormément de retard dans mes cours. (Très mal évalué la difficultés des derniers cours du semestre) En conséquence je suis très limitée dans mes sorties jusqu'à décembre.

Vous me manquez tous beaucoup et j'espère passer dans les prochaines semaines et reprendre avec sérieux l'entrainnement....ca me manque ><

J'espère que tout va bien pour vous tous et......Fighto!!! Pleins de bisoux à mes kendokas ^^

Anaïs a dit…

J'ai l'étuit et le boken de quelqu'un d'autre, et quelqu'un a mon étuit et boken ! Ca s'est passé lundi (aujourd'hui) j'en ai pris un plus neuf, rendez moi mon boken qui a servi ! :p
L'étuit est vert avec motifs japonais et le boken dedans est légerement orange !
Anaïs

François a dit…

Alors, Fabienne (ou qq'un d'autre), parle nous des UEK ...

Fabienne a dit…

Oups, je viens seulement de voir ton message François...
Ok. C'est noté, j'écris un truc ce week-end...

Fabienne a dit…

Alors Houlgate c’était bien, voir même très bien.
A part la bouffe dégueulasse sur laquelle on peut passer très rapidement parce que c’est le seul point noir du stage, le reste était au top.
En tout on devait être une bonne soixantaine les quatre premiers jours (dont 5 filles seulement !), puis une vingtaine de plus le week-end. Beaucoup de kyushas (à vue de nez les deux tiers) divisés en deux groupes de travail et les gradés réunis en un groupe.
Côté ambiance : je vous le fais rapidement, il y avait un noyau dur de gars du Budo 11, plutôt gentils, conviviaux et ouverts aux inconnus… Ca a eu un effet locomotive sur le reste des stagiaires et en deux jours, tout le monde se tapait sur l’épaule en se vannant de façon virile et nonchalante !! L’hospitalité du Budo était au top… et de loin.
Le stage était encadré par JP Labru. Guy Roland nous a fait une petite visite en fin de semaine. Les intervenants étaient JP Labru et G. Roland donc, D. Dupuis, R. Parissier, P. Delorme, Joubin père, Joubin fils, JC Dubillon, C. Plaisance et S. Vo Xuan.

Pour le contenu : deux asa-geiko le jeudi et le samedi (dont le second un lendemain de restau à 30, autant dire qu’on était tous bien frais). Deux cours par jour, qui se finissaient soit par mawari geiko puis ji geiko soit par ji geiko directement (pendant une heure ou une heure 30 selon).
En ce qui concerne mon groupe, le deuxième, on a beaucoup travaillé la respiration, le kiai et le seme. Chaque intervenant prenant le temps de nous faire faire des exercices en détail. Jean-Pierre Labru nous a initiés à la garde jodan…
On a eu l’occasion de faire un atelier coupe de nattes de paille aussi (bon, j’ai été lamentable : le sabre restait coincé dans la natte parce que pas assez de force.. Mais je m’en fous parce que sur les photos, ça se voit pas, on a l’impression que le photographe a pris la photo juste au moment ou je finissais de couper la natte ; j’ai plus qu’à éliminer la vingtaine de témoins compromettants et l’honneur sera sauf).
Pour ce qui est des conférences, celle de Son sur le matériel était la plus intéressante et la mieux réussie (vous me ferez un prix maître Son hein ?) ; on en a eu une autre de Roland Parissier sur le kendo et l’âge qui a pris une tournure un peu « je vais vous raconter mon époque » qui était très sympa et une de Pierre Delorme à laquelle je n’ai pas pu assister (appel irrésistible de la crêperie).
Pour les autres groupes, de l’extérieur j’ai pu noter une initiation au nito pour le groupe des gradés… Et Gauthier pourra vous en dire plus pour le groupe 1.

Au final, le stage a fait l’unanimité tant sur le plan du contenu que de l’ambiance, tout le monde était ravi et partant pour signer à nouveau l’année prochaine. Gauthier a fièrement représenté le Kenyu en persistant vaillamment à s’entraîner avec l’ampoule du siècle (sérieux : une ampoule de 4 à 5 cm qui lui déchiquetait le pied, et j’exagère pas !).
Et j’ai eu quelques réflexions de certains s’étonnant de la sous-représentation du kenyu à ce stage… On s’est donc fait une belle réputation de pantouflards :))

Fabienne a dit…

Ah oui, j'ai oublié la compétition amicale du dimanche : 9 équipes au départ. Puis chaque équipe gagnante choisissait deux membres de l'équipe perdante pour continuer la compét'. C'est un bon système car comme cela tout les débutants ont pu participer et s'initier, et les meilleurs (ceux qui n'en veulent de la compet' et autres shiaieurs professionnels) étaient sûrs d'être récupérés par les vainqueurs et donc d'aller au bout et de profiter.