09 septembre 2018

ARPE - Modalités d'inscription - Cours Kenyu

Voici les éléments pour réaliser votre inscription auprès de l'ARPE (Association Loi de 1901) - section de Kendo KENYU :

20 rue Charles Fourier - 75013 PARIS
Tél: +33 1 42 46 48 19 - Mail: contact@arpe-paris.fr

-Formulaires d'inscription : ICI

[Certificat Médical obligatoire]

-Tarifs : ICI

-Cours de Kendo au KENYU: ICI

1 cours d'essai possible avant inscription.

Débutants :  3 cours par semaine possibles --> lundi-mercredi-vendredi [20h30-22h]
Les cours du dimanche matin [10h30-12h] sont dédiés aux personnes en armure uniquement.

-Matériel : Nippon Budo --> ICI , adresse --> ICI

Visite sympathique

Petite visite sympathique du Dr KURASAWA Kentaro, gynécologue-obstétricien, de Yokohama, JP.

 Merci Alex pour cette rencontre bien agréable.

Pour une rentrée, c'était une belle rentrée !

Nous démarrons fort la saison !

Visite impromptue mais -ô combien appréciée- de SUMI sensei (hanshi, 8è dan) de Fukuoka pour notre tout premier entraînement, le lundi 3 septembre.

Et pour couronner le tout, d'autres professeurs, (UCHIDA sensei [7è dan], EDOU [6è dan], HAMOT A. [5è dan]) et le Président du CNK étaient également présents pour la reprise.

Une très bonne remise en forme, tout en souplesse, avec un cours axé sur les déplacements, qui permet de repartir du bon pied !



25 août 2018

La Chine, sur le chemin du Japon, avec Kay

Cette année, sur le chemin du Japon, nous avons fait une halte d'une semaine à Pékin. Découvrir la Chine, ses monuments, sa culture et ses habitants… et la pratique du kendo, en pleine explosion depuis une dizaine d'années !


Et puis, il nous fallait revoir Kay XING, qui a passé deux ans au Kenyu, (et quelques mois à la maison), voir dans quelles conditions elle poursuivait sa pratique.

Côté touristique, la ville de Pékin dispose à elle seule de 6 sites inscrits au Patrimoine Mondial de l'UNESCO ! Donc, allez-y, vous ne regretterez pas le voyage !

Côté Kendo, rendez-vous avait été pris avec M. LIU, le professeur du Beijing Kendo Dojo. Je ne sais quelle campagne de communication Kay avait lancé, mais j'étais attendu avec impatience ! Il faut dire que le dojo comporte peu de gradés : M. LIU (47 ans), l'enseignant principal, qui vient d'obtenir son 5e dan, Mlle ZHENG (30 ans), la 2e enseignante est 4e dan, un pratiquant coréen et un autre japonais sont aussi 4e dan. Kay est 3e dan, une autre personne est 2e dan, tous les autres pratiquants et pratiquantes sont des kyusha. Le dojo compte au total une soixante d'adultes, et la section jeune, une vingtaine d'enfants.

L'ambiance du dojo me rappelle immédiatement le Kenyu : une ambiance familiale, décontractée mais studieuse. Cela tient beaucoup à la personnalité de M. LIU. C'est un personnage avenant, souriant, proche de ses élèves, mais attention, très exigeant lors des cours, intraitable sur les déplacements !

Sur l'un des murs sont collées les nombreuses photos des anniversaires, naissances, réussites aux examens de grades et autres compétitions. Des étagères accueillent les armures des pratiquants. Les shinais sont stockés dans un grand bac à l'entrée. Le parquet est de bonne qualité. J'ai vraiment l'impression d'être au Kenyu...

M. LIU avait prévu une armure pour moi, car je n'avais pris que mon men et mes kote.
Lors du premier cours, Mle ZHENG nous fait un cours dynamique, avec de nombreux kirikaeshi, uchikomi et kakari geiko. Pendant ce temps, M. LIU s'occupe des pratiquants sans armure. La dernière demi-heure nous permet de faire mawari geiko. Attention, les cours durent 2h ! Petite santé s'abstenir !

A la fin du cours, M. LIU annonce à tous le monde que le cours suivant c'est moi qui ferai cours, et que cela sera une bonne expérience de découvrir un autre enseignant (je me demande qui a bien pu lui mettre une idée pareil dans la tête… je devrais en parler à Kay…). Rendez-vous est donc pris pour le sur-lendemain.


Le vendredi soir suivant, j’ai donc pris en main le cours, avec M. LIU filmant mes moindres démonstrations et explications (heureusement pour moi qu'ils n'ont pas accès à Youtube en Chine…). J'invoque l'esprit de INOUE Senseï, et leur propose un travail pour améliorer la qualité du Men uchi, puis une seconde partie sur les shikake waza. L'ambiance est studieuse, mais joyeuse.

Après les nombreuses photos de rigueur, nous partons pour un étonnant restaurant typiquement chinois...de 5 étages ! C'est à cette occasion que nous découvrons M. LIU et moi, que nous avons commencé le kendo au même âge, et que nous avons progressé au même rythme ! J'apprends aussi que la Chine ne compte qu'une vingtaine de 5e dan (M. LIU étant l'un des derniers reçu), mais que beaucoup de Senseï japonais issus des entreprises nippones enseignent régulièrement dans les différents dojos.


Nous déjeunerons le lendemain midi de nouveau ensemble, et nous nous donnons rendez-vous à Séoul, car plusieurs personnes se déplaceront pour encourager l'équipe nationale ! Promesse est faite qu'à mon prochain passage à Pékin, je repasse au dojo.

Finalement, le plus intéressant en kendo ce n'est pas le kendo, mais les rencontres que l'on y fait, vous ne trouvez pas ?


Pour ceux qui savent lire le chinois, le lien vers le blog du dojo : https://m.weibo.cn/u/2875032404

07 août 2018

Les vacances, mais pas que...

Les vacances, c'est bien, cela permet de retrouver des anciens du Kenyu ! Et notamment Nolsinavid Yim qui avait démarré le kendo il y a bien longtemps chez nous (>15ans) et que j'ai eu le plaisir de retrouver au MKC, à Montréal. Il avait même conservé son zekken "USMB" qu'il m'a gentiment prêté pour l'occasion!

Après une longue période sans kendo, Nolsinavid vient tout juste de passer avec succès son 2è dan (10 jours avant nos retrouvailles !!) et emmène maintenant aussi ses 2 fils pour pratiquer avec lui.

Le dojo est dirigé par Toida sensei, 7è dan renshi, et Ariyama sensei, 6è dan. Toida sensei est un ancien membre de l'équipe nationale brésilienne, est un très bon pédagogue et il est extrèmement agréable de pratiquer avec lui.

J'ai eu aussi le plaisir de retrouver au MKC un ancien partenaire de stage que j'ai connu à Kitamoto en 2011 (M. Boivin) et de croiser un autre kendoka français, ancien pratiquant au CESTAS dojo avec François Delage ! Le monde est petit...

Les kendokas canadiens de ce club (il en existe d'autres à Montréal, ~5 ou 6 je crois, notamment des clubs universitaires) est excellente et tout cela se finit par une bonne pinte et quelques Chicken Wings dans un bar.

N'hésitez pas à aller les rencontrer si vous passez dans la région (je crois d'ailleurs que Mr Goulon et Coralie leur ont rendu visite récemment ;-)) !






Visite prestigieuse - Fujiwara sensei au Kenyu

Les 11 et 15 juillet derniers, nous avons eu le plaisir d'accueillir au Kenyu pour son retour en France, Fujiwara sensei, 8è dan kyoshi, du dojo impérial (Tokyo).

Un grand moment de kendo -même avec la chaleur étouffante qui pointait son nez- !