30 novembre 2016

Fueki

Suite à la demande des participants au stage des 30 ans du Kenyu, voici l'explication sur le mot "fueki" figurant sur le tenugui offert par Yoshitani Osamu sensei.

"Très chers amis du Kenyu,

Je vous souhaite un joyeux anniversaire pour les 30 ans du Kenyu !
Je n’ai malheureusement pas pu participer au stage d’anniversaire à cause de mon travail et j’en suis sincèrement navré.

Dès maintenant, le Kenyu s'engage vers l’anniversaire de ses 50 ans voire de ses 100 ans. Nous aurons donc le plaisir et la joie de voir arriver de nouveaux membres qui progresseront et développeront le club. Et, à la fois, nous devons aussi accepter la tristesse de perdre nos amis.

Même si vous expérimentez de tels changements, l’esprit du Kenyu et sa raison d’être -qui est d’approfondir l’amitié au travers du Kendo- seront transmis pour toujours.

Pour votre anniversaire des 30 ans, j’ai souhaiter exprimé cet état d'esprit sur le tenugui où j'ai écrit le mot ‘fueki’. Il représente pour moi l’esprit et la raison d’être du Kenyu. Je suis ravi de pouvoir vous l’offrir.

Je souhaite la prospérité et la bonne santé du Kenyu ainsi que celles de ces membres. Mes pensées vont aussi tout naturellement vers Serge Paquet et Peter Sheriff qui nous ont malheureusement quittés.

Mot figurant sur le tenugui : fueki

J’ai tiré ce mot d’un enseignement de Matsuo Basho, poète de l’époque d’Edo, "Fueki Ryuko".

"Ryuko" désigne les manières de s’exprimer dans les ‘haiku’,  ces poèmes japonais de forme spécifique, dont les parties changent selon l’époque et la personnalité des poètes. C’est la partie artistique où le poète exprime librement son sens artistique.

Quant à "fueki", ce terme désigne la base des règles d’expression fixées et imposées, non modifiables, -immuables- telles que l’esprit éternel et incorporel des poètes ou l’amour de la nature.

Et Matsuo Basho a enseigné l’importance de l’équilibre entre le changement, l'innovation et l’esprit inchangeable avec le mot ‘fueki ryuko’.

Yoshitani Osamu

29 novembre 2016

Ouvert Dimanche 4 Décembre

Comme l'indique le titre, le Kenyu sera ouvert le dimanche 4 décembre pour l'entraînement

Comme autre option, le stage du Ken No Michi se déroulera les 3 & 4 décembre à Courbevoie en présence de 4 senseis huitième dan (Nagano, Ura, Uesato et Yoshimura senseis) --> accès à la page officielle du stage organisé par le CNK.

22 novembre 2016

Infos Pratiques 30 Ans du Kenyù

Le samedi 26 Nov. :
Gymnase Bertrand Dauvin 12 rue René Binet 75018 Paris
Horaires : 13h- 17h. Ouverture des portes 12h. Prévoir bokuto impérativement. Amener votre propre gourde/bouteille d'eau, si besoin.

* Sayonara party: à partir de 19h30 au Kenyu, 20 rue Charles Fourier 75013 Paris [inscription à l’adresse ICI]

Le dimanche 27 Nov. :
* Annexe de la Halle Carpentier 81 Bd Massena 75013 Paris
Horaires: 9h30-12h30 / 14h-17h. Ouverture des portes: 8h30

Pour le stage merci de s’inscrire via le formulaire en ligne.

Pour rappel, une participation de 25€ sera demandée pour l'organisation de l’événement et de 15€ pour la Sayonara party.

10 novembre 2016

11 Novembre

Le Kenyu sera ouvert le vendredi 11 Novembre prochain.

Ouverture des portes à 19h30
!Attention le cours démarre à 20h (au lieu de 20h30)!

30 octobre 2016

Save the Date : 30 Ans !

du KENYU...


Lien FB --> ICI

1er Stage Débutants - 16 Oct. 2016

Sous l'impulsion d'Izumiko Lemoign, renshi 6è dan, un stage dédié aux débutants (et à ceux qui gardent toujours "l'esprit du débutant" ;-)) a été organisé le dimanche 16 Oct. après-midi au Kenyù.

Nous avons eu ainsi le plaisir d'avoir 25 pratiquants présents encadrés par Izumiko, François et Anne pour deux heures d'apprentissage. Les exercices ludiques (rouleaux de papier-journal, port du tenugui) et colorés (certains doivent encore progresser pour gonfler les ballons...) ont permis de travailler la posture, la garde (chudan no kamae), le kiai et les déplacements.


Les bases de l'"armé-frappé" ont été également développées, le dos bien droit, le long du mur...


Pour finir et donner une sensation de 'coupe' pour les frappes avec le bokuto, les kenshis présents se sont entraînés à découper consciencieusement en 2, en 4, en 8... quelques pages de quotidiens français.


Tout cela se termine -bien entendu- par une belle photo de groupe et un pot de l'amitié !

De l'avis des participants, cette initiative est à reproduire dès que possible...