05 juillet 2007

Message de M. Uegaki (2)

Hier Alain-Nicolas a visité le village de Yagyu en compagnie de ma femme. C'est le village d'origine de la famille du même nom: "Yagyu".
Alain-Nicolas s'est sans doute senti assez détendu dans ce paysage de campagne où la verdure fraiche offre une atmosphère particulièrement agréable. Ils ont visité le temple de "Botei" ainsi que celui de "Hotoku" et l'hôtel particulier des vassaux, "Itouseki"* où l'ecole "Yagyu Sinkageryu" est née.

Alain-Nicolas est un garçon adorable et poli qui est aimé de tout le monde, pas seulement des kendo-ka mais aussi des gens en dehors du kendo.
Avec l'initiation au "Za-zen", la visite du village de Yagyu -site du patrimoine mondial- et l'entrainement intense de tous les jours, je souhaite qu'il tire quelque chose de toutes ces expériences et en ramène quelque chose en France. J'attends aussi volontiers la visite des autres membres de Kenyu, s'ils le souhaitent.

Il ne reste plus que deux jours à Alain-Nicolas parmis nous. Nous ferons deux fois keiko aujourd'hui. Au cours de cet entraînement, je lui apprendrai à lancer une attaque lors de "okori" (au moment où l'adversaire commence son mouvement).

Isao Uegaki

*Sekisensai, de la famille de Yagyu, a fait un combat avec un "tengu", (un personnage imaginaire de la mythologie qui porte un masque avec un nez très long), et l'a tué en "itto", (d'une seule frappe). Après sa frappe, il ne subsistait plus qu'une pierre immense coupée en deux restée sur place. Cette pierre est appelée "Itouseki".

2 commentaires:

Kenyu a dit…

Alain Nicolas est rentré hier soir (mercredi 04/07). Ce message est donc un peu décalé dans le temps mais donne des informations supplémentaires sur l'apprentissage du petit scarabé...

Junior a dit…

Le petit scarabé vous dit de ne pas vous faire des idées, ce n'est pas en 15 jours qu'on devient imbattable au kendo mais on apprend l'humilité face à des personnes très simples et ouvertes et sur la culture du kendo.

Ce qui m'a le plus marqué dans l'enseignement de Uegaki senseï est son ouverture face à son partenaire pour arriver à créer un lien entre les 2 combattants: kokoro to kokoro

Il vous sort les tripes et vous fait vous améliorer après chaque assaut. J'ai pratiqué avec Uegaki senseï en cours particulier environ 5 fois et à peu près 5 fois avec une autre personne. Donc on a pas le temps de se relacher et on doit tout donner.

Je vais préparer un petit truc pour le blog avec des photos pour vous montrer et vous expliquer.