12 juin 2006

Iaido, vous avez dit Iaido ?

A la veille de la Coupe de Paris, pour combler une fermeture d'esprit notoire dans le milieu du kendo et avec une ambition non cachée d'enrichissement et de tolérance mutuelle, je vais répondre ici à une question que vous ne pouvez pas ne pas vous poser : pourquoi les kendokas devraient faire du iaido ?

Tout d'abord, ils apprendraient peut-être enfin un langage intelligible - c'est vrai quoi, les AAAAH, OOOOOH, SAÏSAÏSAÏ, HIIIIII, c'est pas bien clair.
Ensuite, ils découvriraient des dimensions insoupçonnées de leur arme ; un exemple parmi d'autres, le sabre se range dans un fourreau - ça vous en bouche un coin ça, hein ?
Ils pourraient aussi calmer leurs ardeurs primaires et apprendre l'humilité en s'entraînant contre un adversaire bien plus fort qu'eux : le vent - si, si, réfléchissez-y.

Enfin, et ça me paraît de première importance, ils apprendraient enfin à respecter leur sabre... C'est vrai quoi, s'en débarrasser au moins une fois par an sous prétexte qu'il n'est plus de première fraîcheur, c'est assez choquant.

Maintenant que vous entrapercevez un peu mieux le caractère indivisible du kendo et du iai, sachez que vous êtes les bienvenus quand vous le souhaitez dans mon club de iai, on s'occupera de vous 'dégrossir' :-p ;-)

Fabienne

15 commentaires:

Yannick a dit…

En parlant de ferneture d'esprit (mais je sais que Fabienne plaisante en disant ça), il suffit de lire le dernier débat sur les Championnat de France de iaido, sur le forum du CNK. Ou comment régler ses comptes en dehors du shiaijo, quand justement on ne peut pas s'opposer vraiment à un adversaire...

Fabienne a dit…

Oh, je ne sais pas.... C'est pas trop de iaido dont il question, ça s'apparente plus à un combat de coqs non ? Dans leur cas, le combat direct ne changerait pas grand chose, j'en ai peur.
Mais, franchement, c'est instructif....

Fabienne a dit…

Mon chapeau et mes sincères pensées à ceux qui iront au cours ce soir... Je penserai à vous dans vos saunas individuels !

Xavier a dit…

Le Iaido, c'est comme les katas ?

"C'est pas logique, c'est kata !"

Fabienne a dit…

Il manque l'accent et la grimace ; j'aurais dû filmer.....

François a dit…

Dites donc, ça saigne sur le forum CNK-Iaido...
Et dire qu'avec tout ça, notre Fabienne a quand même eu son 1er dan !!
Quelle force d'esprit !

Fabienne a dit…

Je t'impressionne hein ?
Ca reste entre nous mais en fait j'ai soudoyé les juges.
De toute façon c'est bien connu, le iaido c'est comme le patinage artistique : faut payer ! C'est une façon de tester notre motivation et notre résistance - ben oui c'est un art martial faut pas l'oublier !

François a dit…

Surtout ne te gêne pas pour le prochain passage de grade kyu... j'accepte volontiers les grosses coupures ...

Fabienne a dit…

Hum, toi aussi tu t'inscris dans une optique martiale alors ?
Ca revient cher à force la mentalité martiale....

Junior a dit…

On va donc demander à Fabienne de nous écrire un petit guide du sabre pour savoir comment se comporter avec....

Anaïs a dit…

Ca m'interesse beaucoup le Iaido, il manque plus que l'argent. Mais i il faut en plus soudoyer les juges, de Iaidô ET de kendô, ça va devenir dur. Je peux pas plutôt payer mes grades en gâteaux? :p

Yannick a dit…

Avec les iaidokas, y'a toujours moyen de s'arranger (c'est eux qui le laisse entendre...)
Pour le kendo, tu n'as pas le choix : faut bosser. Il suffit pas d'être beau, il faut aussi être efficace fasse à son adversaire...

Xavier a dit…

Sun Tzu a dit : attaquer en pleine lumière, vaincre dans l'ombre. Fabienne a tout compris. L'ombre, c'est les pots-de-vin.

A propos, c'est combien pour un 3e kyu ?

lvleian a dit…

Moi je m'y mettrais dans un an, quand je serais moins nulle en kendo ( et ça c'est pas gagné )

Anonyme a dit…

Bonjour,
j'apprécie l'humour de vos propos, si si sincèrement, et effectivement il y a de quoi à lire les posts du forum du Cnk, mais le Iaido n'est pas forcément qu'une relation de recherche de grades avec en échange des pots-de-vin.

Comme n'importe quel art martial c'est un outil/support qui peut être utilisé de manières diverses; et donc aussi pour une recherche sincère de progression en tant qu'être humain.
Alors; bien sûr on dit qu'en Iaido il n'y a pas de sanction, comme dans le Kendo par exemple, mais est-ce une preuve de quoi que ce soit une sanction... A méditer.
Le Iaido n'est pas non plus forcément une chorégraphie. Le iaido n'est pas obligatoirement plein de choses.

Le iaido est ce qu'on l'en fait.

Ne prenez pas mal ce que je viens de dire, mais il fallait compenser des propos qui pris au premier degré par des gens qui ne connaitraient pas seraient amenés à penser que le Iaido c'est pas terrible.

Je post dans un statut anonyme, mais uniquement parce que je n'ai pas compris (pas beaucoup cherché non plus...) comment m'inscrire; loin de moi l'idée de rester anonyme.
Je suis Ramón, et j'enseigne le Iaido à l'Uscmb.
Il est vrai que c'est une pratique très difficle, non pas tant du point de vue physique (encore que...), que par une nécessité énorme de pouvoir se remettre en question .

Salutations à tous.