26 novembre 2007

Un voyage à Londres: 1/4 de Finale et Fighting spirit


Tout d'abord, je tiens à remercier le club qui nous rembourse les frais d'inscription à la compétition (ndlr: Mumeshi Cup). Ensuite, je tiens à remercier Romain R., Romain B., Ho Kyun C., Christophe S. et Kenichi K. d'avoir participé à cette compétition et d'avoir donné le maximum (ou presque… ;-) ).

Nous sommes partis vendredi matin à 6h00 pour prendre notre avion à Charles de Gaulle, arrivés à Londres Heathrow à 10h30 avec attente des bagages pendant 1h (dire qu'on dit que la France c'est pas des rapides !). Nous sommes ensuite allés à l'hôtel car on est un peu douillet et qu'on avait bien économisé ! Nous sommes ensuite partis nous promener dans Londres, en passant par un petit marché sympa afin de se restaurer du côté du Tower Bridge. Nous avons ensuite déambulé jusqu'à Covent Garden où Romain R. nous a rejoint vers 17h puis nous avons fini par retrouver Ho Kyun à Victoria vers 19h. Nous avons mangé du "gastronomique" Londonien, donc : KFC pour Romain et Ho Kyun et bouffe chinoise dans des petits cartons pour les autres… Nous sommes rentrés tranquillement vers 22h00 nous coucher pour les plus fatigués et 2 d'entre nous sont partis tester le pub d'à côté, (je vous laisse deviner qui ça peut bien être !).

La compétition débutait le lendemain vers 10h30 avec au programme : compétition féminine, junior et équipe de 3 par élimination directe. Après un petit déjeuner continental pour quasi tous (sauf Romain B. qui prit des saucisses et des œufs), nous fûmes rejoint par notre ami Luxembourgeois, Christophe Sandos, qui vint compléter notre 2ème équipe - sans shinaï ! – ceux-ci ayant été oubliés à l'aéroport du Luxembourg (et oui, il y a un aéroport!!). On a du lui en prêter… La compétition féminine vit la victoire de Pauline Stolartz, Saint-Etienne, membre de l'équipe de France féminine, sur un très beau kaishi men sur la 1ère attaque de son adversaire.

Notre tour arriva vers 13h. Le Kenyu (B), composé de Romain Roché, Ho Kyun Chun et Christophe Sandos n'eurent pas de chance et tombèrent sur l'équipe 'Kendo Yvelinois' composé de Arnaud Sellier (Versailles qui vient de temps en temps), Jonathan Berthou et L.H. Le résultat fut -de mémoire- : 2-0 et 3 points à 0. Petite précision, les combats sont d'une durée de 2 minutes seulement donc ça passe très vite et il faut faire attention à ne pas prendre trop de risques !

Le kenyu (A), composé de Romain Basthiste, Kenichi Kida et moi même, ont eu une entrée en compétition facile avec un (3-0 et 6 points à 0). L'accès au 2ème tour nous fut ouvert et le combat donna ( 1V-0 ; 2-0) avec un magnifique 2-0 de Kenichi et pour ma part une vrai démonstration de bourrinage, avec une mise au sol et pas mal de frappe sur le dos de mon adversaire qui se retournait après avoir frappé kote.

Le 3ème tour, après la compétition des juniors, vers 16h00, vit la rencontre du Kenyu contre Hizen (A). La pause fut fatale à Romain qui eut beaucoup de mal à repartir. Il prit 2-0. 'Super Kenichi' fit son entrée et nous remit à égalité avec un 2-0. J'entre en course, avec la pression du capitaine (oui, j'en rajoute pour la séquence émotion !), tout reste à faire et je marque 2 Men. Nous voilà qualifié pour les 1/4 de finale avec (2v-1 et 4-2) !

Kenichi depuis le matin nous dit : K: "Qui a gagné?" AN: "Saint-Etienne". K: "On doit battre au minimum Saint-Etienne, comme ça ce soir on pourra draguer les filles!!". AN: "D'accord, on bat au minimum ST-Etienne". Mais c'était avant la pause fatidique…

Nous sommes chauds, enfin presque, car Romain fait un combat de démonstration de 8ème dan (dans le nombre d'attaque (2 attaques pour sa part et son adversaire marquera 2 points). Mais on est déjà remonté la dernière fois donc on peut le refaire. Ken tombe contre Arnaud Pons et gagne par 1-0. Nous en sommes donc à 1 victoire partout mais nous avons 1 point de retard. Je pars donc à la pêche au point contre François Blachon qui a beaucoup d'expérience et qui est un très bon kendoka. Souvent dans ce genre de cas, ben… on prend des risques pour prendre des points et au final, on en ramasse. Je perds donc le combat 0-1. Nous sommes donc éliminés en 1/4.
Saint-Etienne A finit la compétition 1er et repart avec la coupe qu'ils avaient déjà gagnée l'an passé. Enfin lors de la remise des récompenses, Kenichi reçoit le fighting spirit pour les magnifiques combats qu'il a fait.

Le soir après une douche bien méritée, nous partons à la 'Sayonara party' (avec pas trop de monde) pour manger des plats japonais et boire de la bière jusqu'à 11h00 avec nos amis Stéphanois, Yvelinois et les Polonais présents. A notre retour, 2 d'entres nous finiront encore au pub jusqu'à 00h30…

Le dimanche matin, nous pratiquâmes avec les senseï anglais et de 9h30 à 11h30 dans un ji geiko vraiment très sympa. Les comptes furent réglés. Ho Kyun fit kakari geiko sur Kenichi après la nouvelle règle du "tu pers en ippon shobu, tu fais une minute de kakari geiko". Ils étaient partis pour un match en 10 points mais HK n'aurait pas eu le coeur. Même punition pour Romain B, avec moi, qui failli faire une syncope (d'après lui). Nous primes l'avion à 15h45 (30 minutes de retard) et atterrissage 17h35 (heure paris). Après avoir récupéré nos bagages en moins de 15 minutes, nous sommes rentrés à Paris avec des arrivées vers 20h30, 21h00, 21h30, pour les plus chanceux...

En conclusion, un voyage hyper sympa, des kendokas avec beaucoup de volonté et de la bonne bière ! L'année prochaine, on repart et on ramène la coupe à Paris. Nous avons donc décidé de recruter notre kyusha à partir d'octobre prochain... Je finirai par la phrase de Kenichi à Ho Kyun après la défaite de l'équipe (B) et la victoire de l'équipe (A) avec un magnifique 2-0: "C'est difficile de perdre" (Kenichi Kida) !

Alain-Nicolas

8 commentaires:

Geobert a dit…

comment il est classe INOUE senseï ! :D


très beau récit sinon, les émotions devaient être au rendez vous !

Ho-Kyun a dit…

une petite remarque....
pr le samdi soir ils etaient 3 au pub...ILS ETAIENT...je precise...

romain a dit…

et petite remarque aussi : j'ai jamais parlé de syncope, juste tu as failli me réserver le même sort qu'à ton deuxième adversaire, à savoir tomber...
sinon bien raconté, ça fait remonter d'agréables souvenirs !
PS : je vais te latter (enfin essayer) pour le coup de la démonstration de 8e DAN !

Junior a dit…

Une petite correction, notre ami luxembourgeois s'appelle Christophe SANTOS FERNANDES sans faute d'orthographe dans le nom propre.

Sinon Rom je t'attends dans 1 semaine une fois que tu auras passé ton premier dan au ken no michi et que tu feras kakari geiko sur tout le monde.

Ho-Kyun a dit…

ouai romain.. meme moi je serai la pr toi si vous le faites le vendredi aussi...lol

Romain R a dit…

Clair qu'on s'y croirait, une (première) competition très sympathique qui donne envie d'être à la prochaine, un WE très cool malgré le temps "so british" et de franches rigolades avec les pratiquants de toute la France et au delà!

Miam!

Romain R a dit…

J'oubliais merci à mes partenaires de l'equipe la plus universelle de la compétition à mon avis (coréeno-franco-portugo-belgo-luxembourgeoise)
sans oublier un ENORME bravo à Kenichi pour son fighting spirit et ses combats intenses qu'on a "vécu" autour du shiaijo.

Le Luxembourgeois a dit…

Et oui il y a un Aéroport au Luxembourg!!! C’était très sympa de participer avec le Dojo Kenyu et je vous remercie pour tout.

Ps. : Les deux outre de mon équipe n’en rein fais dans le Keiko sniff sniff !!!