13 mars 2006

Premières impressions

Après plusieurs mois d'attente, j'ai mis mon armure pour la première fois lundi dernier, le 6 mars... « On » m'a demandé mes premières impressions. Les voici.
Il fait chaud, ça fait mal aux oreilles, ça déteint, on a la mâchoire bloquée, c'est lourd et on voit rien... Et tout ça c'est au début, sans bouger, parce qu'ensuite le but du jeu c'est quand même de courir après un bonhomme pour lui coller un bâton dans la figure !
Pour mettre le men, j'ai pas tout compris dans les cordons, quelqu'un m'a aidée, j'ai même pas vu qui c'était (Junior peut-être ?) : merci à ce mystérieux inconnu.

Le cours commence avec Kirikaeshi : tiens, c'est marrant, toutes mes coupes tombent à côté... Soit mon shinai a rétréci, soit les motodachi font exprès de se mettre trop loin... Ouais, ça doit être ça, ils ont dû magouiller ça dans les vestiaires.
Ensuite c'est à moi de faire motodachi. Le complot continue : ils font tous exprès de se mettre trop près au moment de couper. Plusieurs essayent de me déstabiliser en me disant de reculer pour qu'ils puissent faire leur exercice, mais je ne me laisse pas faire et ne suis pas dupe : je sais bien que je recule, c'est simplement eux qui ne sont pas à la bonne distance. Non, mais !
Il y a eu d'autres exercices pendant lesquels j'ai eu l'impression d'être une quille rigide tournant sur elle-même à chaque impact avec des gens qui s'agitaient autour pour Dieu sait quelle raison... C'est passé très vite, j'ai pas tout suivi.

Dernière demi-heure de cours : les geikos... libres ; c'est pratique, on peut gérer son temps de récupération comme on veut, top confort pour une première fois en armure. J'ai été « inaugurée » par Jean-Lin : jusqu'au salut, ça va. Puis d'un coup on est en garde l'un face à l'autre et pendant une demi-seconde je doute : « bon ben ça y est, j'y suis, mais qu'est-ce que je fais maintenant ? » Une seule réponse m'est venue à l'esprit : « rien de spécial, tu fais comme d'hab : men et kote, do ça viendra plus tard. » J'ai commencé en faisant ce que je pouvais malgré les sensations très différentes dûes au port du men. ; et Jean-Lin, il faisait ses trucs de son côté aussi... Mais j'essayais de pas trop en tenir compte pour pouvoir travailler. De temps en temps on se rentrait dedans. Pendant le combat, j'ai commencé à voir parfois des ouvertures, mais bon entre les voir et les atteindre, il y a quelques temps de pratique... C'est parti pour un bon moment. Ce qui est sûr : si on ne bouge pas, on n'a pas d'opportunités de coupes.
Voilà en gros pour mon premier geiko. Le second avec Junior et le troisième avec Sato sensei : avec lui, pas de leçon mais un seul sentiment : celui d'une inexistence totale...
Voilà donc pour cette première fois.
Résultat physique : immédiatement après cours, la désormais classique schtroumphfisation des p'tits djeunes en armure, symptôme qui part au lavage. Puis dans les jours qui ont suivi, des courbatures dans les cuisses, un bon bleu au poignet droit et un autre... au menton. Mais bon, rien de vraiment méchant. Même que j'y suis retournée en cours depuis, c'est que ça a dû me plaire !
Ah oui, une dernière impression : au salut final, quand on retire le men : celle de sortir la tête d'un sas insonorisé... Ou d'un bocal de poisson rouge.

Rendez-vous à tous pour un pot mercredi avec mon jumeau d'armure : mister Patrick, ainsi que Yannick qui fête son anniversaire.
Fabienne

12 commentaires:

junior a dit…

oui c'était bien moi!!

Tu vas voir maintenant ça commence vraiment!!!

gilgotrois a dit…

Cà Fabienne c'est un bon debut,
et quand je reviens je fais un geiko d'enfer avec toi car tu seras à l'aise sous l'armure...
Sinon bonjour à tous et progressez

Yannick a dit…

J'ai bien essayé de faire geiko avec Fabienne au dernier cours mais elle était dèjà dans un état proche de celui d'une serpillère mouillée !!!
Vous pouvez me la passer avant le lavage, s'il vous plaît ???

Fabienne a dit…

M. Gautrois, j'affûte mon shinaï !

Pourceau Yannick, quel dommage, moi qui vous avait préparé un gâteau d'anniversaire pour ce soir... Je voulais justement demander aux "gens" d'amener un grand opinel pour pouvoir le couper. Je vais devoir l'oublier chez moi... Le gâteau.

Anonyme a dit…

Félicitations à Fabienne ! Ne t'inquète pas, tu vas t'habituer peu à peu à ta "seconde peau". Gambatte !
François (dojo de la Poterne)

Elisée a dit…

Yannick va falloir mettre de nouvelles croix rouges sur tes Kotes pour Fabienne.

Yannick a dit…

Mouarfff !
Je savais que j'allais déclencher une insurection avec mon commentaire !!!
Et voilà comment on se prépare des geiko de guerre !!!
Yahooo !

Allez fais pas la tête Fabienne, viens plûtot faire la fête !

...à oui, faut que je pense à faire des croix sur mes koté pour ce soir...

Fabienne a dit…

Oui, oui, mets des petites croix sur tes kote... Ca me servira de repère pour frapper à côté.

Elisée a dit…

Oui quelque part entre le pouce et l'annulaire !!!

Fabienne a dit…

Au fait François, ça passe comment dans la ville rose alors ?
Tu pratiques où ?

Anonyme a dit…

Dommage de pas avoir ete la ce jour la...
J'emmerge enfin...
J'espere a Lundi...
Pour le petit commentaire...
J'ai eu la meme impression que Fabienne la premier fois...et je suis sure que ca va le refaire...vue tout le temps qui est passée!!!
Mais je reviendrais me faire taper dessus...et essayer de taper aussi!!!
Daphne

Anonyme a dit…

Hello Fabienne et les kenshis du KENYU !

La ville rose confirme sa réputation de fétarde et de bonne chaire ! Je suis situé à moins de 10min du Capitole (en marchant lentement, c-à-d bourré) et j'avoue que la tentation est grande de pratiquer la birudo ("voie de la bière")... ;)
Cependant, je me suis inscrit au dojo Musashi, situé à Colomiers où enseigne Laurent CHAUDRON (6e dan) ! Mes horaires de bureau restent odieux et j'ai vraiment du mal à garder un niveau d'entraînement qui me sied. Si tu (vous) passes (passez) dans la région, n'hésitez pas à m'appeler !
Banzaî !
François (dojo de la Poterne)